Maubeuge: job dating transfrontalier

Maubeuge, le 13 juin 2018 : 3ème Jobdating transfrontalier !

Pôle emploi Maubeuge Gare et le Forem de Mons ont organisé le mercredi 13 juin 2018 leur 3ème Jobdating transfrontalier, en collaboration avec les agences d’intérim et entreprise françaises et belges.

Cette action de recrutement se poursuit avec réussite dans le cadre du Projet Emploi sans Frontières.

La rencontre entre l’offre et la demande en mode franco-belge a porté à nouveau ses fruits :

  • Une rencontre directe « entreprises-candidats », avec :
    • quatre agences d’intérim wallonnes (Peps Intérim, Daoust, Accent Jobs, Start People), deux agences (Proman, CRIT Intérim) et une entreprise françaises (STIMV) qui ont rencontré…
    • 66 demandeurs d’emploi, dont 40 mobilisés par Pôle emploi et 26 par Le Forem.
  • Une représentation plus large du marché de part et d’autre de la frontière, avec la mise en visibilité de nombreuses offres d’emploi dans les secteurs de l’Horeca, du bâtiment, de l’industrie, des métiers administratifs, de la vente et du commerce.

 

Du recrutement, mais aussi de l’information pointue sur le transfrontalier :

La Maison de l’emploi du Valenciennois et le CSIR (conseils syndicaux interrégionaux), tous deux partenaires du projet, ont à nouveau répondu présent pour renseigner au cas par cas les candidats sur les démarches administratives (fiscalité, sécurité sociale, équivalence de diplômes et mobilité).

 

Tant les candidats que les agences et entreprises se sont montrés satisfaits de l’opération:

Mickael, demandeur d’emploi français, a rencontré les agences belges Pep’s intérim et Accent Jobs. Avec un statut frontalier, une recherche ouverte à la Belgique et des compétences reconnues, on lui a proposé un second entretien pour un poste d’ouvrier ou de mécanicien agricole.

Ismail, demandeur d’emploi français, cherche dans plusieurs secteurs : « cela m’a permis de rencontrer différentes agences d’intérim françaises et belges, de déposer plusieurs CV. Je suis intéressé par le travail en France et en Belgique, donc ce genre d’événement est une plus-value, il élargit notre horizon de recherche ».

Johan, demandeur d’emploi français : « je suis entièrement satisfait de l’événement. Suite aux entretiens, j’ai plusieurs pistes et un RDV pour un emploi de technicien de maintenance dans une entreprise belge dès demain ! ».

Damien, candidat wallon à la recherche d’un autre emploi, plus stable et plus proche de chez lui : « je recherche dans un rayon de 30km, en Belgique comme en France, car jusqu’ici mes trajets pour travailler en tant que boucher sont trop longs. Parfois 150 km ! Ayant déjà huit ans d’expérience, je suis attentif aux conditions liées à l’emploi : la distance mais aussi le salaire car celui de boucher a vraiment diminué depuis un an ou deux ». Damien, qui multiplie ses candidatures de part et d’autre de la frontière élargit aussi ses recherches sur le plan de la mobilité professionnelle en ciblant des emplois d’aide-boucher, de vendeur en boucherie et peut-être à terme d’ambulancier puisqu’il cherche à se former à cet autre métier. Informé de l’action par son conseiller du Forem de Mons, il a décidé de venir sans hésiter : « sans voiture ce jour-là, c’était compliqué de venir mais cela m’a permis de laisser mes coordonnées. Je n’ai pas vu d’offre de boucher mais un employeur m’a téléphoné suite au contact avec une agence française ». 

Proman, Agence d’intérim française : « je suis satisfaite de l’événement qui est convivial. J’ai rencontré des candidats français et belges actifs dans une démarche de mobilité ; ce qui est une plus-value. Des profils intéressants, notamment dans la maintenance et dans le bâtiment, tant français que belges. Cela nous a permis également de nous faire connaître, et également de mettre en réseau des candidats intéressés auprès de nos agences sur Valenciennes, Boulogne et Lille. Je participerai à la prochaine édition ! ».

Accent Jobs, Agence d’intérim belge : « je recherche principalement des profils pour le secteur de l’industrie. Le caractère transfrontalier me permet de voir un public plus large, d’enrichir ma base de données ».

139 candidats (84 français et 55 wallons) et 19 entreprises (9 françaises et 10 wallonnes) ont déjà participé aux trois jobdating transfrontaliers organisés à Maubeuge, par une équipe mixte Pôle emploi-FOREM. Beaucoup de candidats sont ensuite invités à recontacter les recruteurs ou à participer à un second entretien.

Certains sont ensuite mis en relation directe avec des entreprises. A l’issue du dernier jobdating à Maubeuge, Rachida, candidate wallonne, a par exemple débuté dès le lendemain une courte mission de remplacement au sein de la base militaire du Shape comme assistante administrative et comptabilité. Un autre candidat français passait quant à lui un entretien chez la société MENART à Dour.

L’équipe organisatrice Pôle emploi-FOREM des Jobdating à Maubeuge

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *