Formation au métier de cariste

Formation transfrontalière au métier de cariste : une collaboration réussie entre VDAB, Pôle Emploi et Le Forem avec la collaboration du CSIR et de l’ASSIFEP !

Du 1er au 26 octobre s’est déroulée la première formation 100% transfrontalière au métier de cariste organisée dans le cadre du projet Emploi sans frontières.

Un groupe de 10 candidats (4 Français, 4 Flamands et 2 Wallons) a pris part à cette première formation organisée au centre de compétences du VDAB à Rekkem par les 3 services publics de l’emploi en collaboration avec le CSIR et l’ASSIFEP, organisme de formation français.

En vue de participer à cette action, des candidats des 3 versants ont été conviés à une séance d’information le 10 septembre à Rekkem. Au cours de la SI, l’action de formation a été expliquée en détail (contenu, particularité, horaire, conditions, etc.). Les candidats ont aussi pu échanger avec le CSIR qui a une nouvelle fois fait profiter les candidats de son expertise transfrontalière lors de sa présentation sur la fiscalité, le droit du travail, la sécurité sociale, etc. Au terme de la séance d’information, les candidats intéressés ont pu s’inscrire à la formation.

La formation se découpait en 3 parties : cours de langue, théorie et pratique.

Durant 9 demi-journées, les candidats francophones ont suivi, au centre de Rekkem, des cours de néerlandais spécifiques au métier et à la formation. Même si certains candidats (avec peu ou pas de connaissances préalables de néerlandais) ont émis quelques craintes par rapport à cette partie de la formation, ils ont pu constater au terme de celle-ci que ces cours avaient été d’une grande utilité et « leur avaient permis de comprendre le formateur néerlandophone durant la pratique et d’appréhender sereinement la langue, leur ouvrant ainsi de nouvelles perspectives dans leur recherche d’emploi ».

Les candidats VDAB ont, de leur côté, suivi 4 cours de néerlandais spécifique à la formation, n’étant pas complètement débutants dans la connaissance de cette langue et ayant une bonne maitrise du français.

Parallèlement au cours de langues, les candidats ont suivi 4 demi-journées de théorie dispensée par un formateur du Forem, assisté par son homologue du VDAB. Le contenu théorique avait été élaboré en concertation avec Le Forem, le VDAB et l’ASSIFEP afin de construire la base commune et mettre en avant les spécificités, réglementations et obligations de chaque région.

Enfin, une fois les cours de langue et de théorie achevés, les candidats ont enchainé avec 8 journées de formation pratique. Pour cette partie, le groupe avait été scindé en 2. Ils ont ainsi pu suivre la moitié de la formation avec un formateur VDAB avant de poursuivre avec un formateur Forem, et inversément.

Au terme de la pratique ; les candidats ont présenté les tests belges avant d’enchainer avec les tests français (CACES 1, CACES 3 et CACES 5). Pour cela, l’ASSIFEP, via 2 de ses testeurs, est venue à Rekkem pour faire passer les tests. Ce sont ainsi les formateurs et experts des 3 versants qui ont pu se rencontrer, observer et comparer leur pratique et savoir(-faire). Une formation transfrontalière enrichissante et source d’échanges à plusieurs niveaux donc !

A l’issue des tests, les résultats sont les suivants : 5 candidats ont réussi la formation transfrontalière en obtenant avec succès les brevets belge et français. 2 autres candidats ont également réussi uniquement les CACES tandis que 3 autres personnes ont arrêté la formation en cours de route.

  • Pour plus d’information, n’hésitez pas à vous adresser à contact@emploi-sans-frontieres.eu.
  • Retour en images sur la formation : ici
  • Communiqué de presse sur la formation transfrontalière : ici
  • Reportage de FOCUS-WTV tourné pendant la formation: ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *