Emploi sans frontières – 01.12.17

C’est ce vendredi 1er décembre qu’a eu lieu l’événement de présentation du projet Emploi sans frontières, et avec lui la mise en avant des actions et événements écoulés, mais pas seulement. Retour sur une matinée riche en échanges.

C’est au sein de l’hôtel Mercure de Lesquin, à  la frontière entre la Belgique et la France, que se sont rencontrés les acteurs du transfrontalier, qu’ils soient membres d’organisations publiques ou privées, entrepreneurs, représentants syndicaux, patronaux, des territoires ou encore du monde de l’enseignement ou la formation. Tous étaient réunis dans un seul objectif : (faire) découvrir le projet pour en devenir le relais au sein de sa propre institution. Pour cela, ils ont assisté à  plusieurs tables rondes au cours desquelles ils ont pu concrètement se rendre compte du travail déjà  effectué, pour les particuliers et les entreprises, mais aussi pour informer le grand public.

Zoom sur cette rencontre en 3 temps

Premier échange : Sensibiliser et accompagner les Français et les Belges vers l’emploi au-delà  de la frontière

Après une présentation de la thématique transfrontalière par Gaétane Bernard (Responsable Service Partenariat, Territorialisation et Relations extérieures, Pôle emploi), Céline Ortega, chef de file du projet ESF pour Pôle emploi, a accueilli les conseillers des équipes transfrontalières pour présenter les actions et événements à  destination des demandeurs d’emploi, public cible du projet. Ils ont ainsi pu témoigner de l’action d’accompagnement de candidats franco-belges.

Cette prestation s’étend sur 12 ateliers pour une durée de 3 mois et s’adresse à  un groupe de candidats français et belges ayant besoin d’un soutien dans leurs démarches de recherche d’emploi. Les conseillers ont pu livrer leurs impressions, expliquer leur mode de fonctionnement et faire part de la plus-value inestimable à  participer à  ce type d’actions, tant pour eux que pour les demandeurs d’emploi. Avant de livrer les résultats de cette action, le public a pu découvrir la vidéo livrant le témoignage des candidats.

Ensuite, Céline Ortega a passé la parole à  Bram Ramaut (Eurospeak), le formateur en néerlandais lors de ces accompagnements. Bram Ramaut a pu expliquer le contenu des 40 heures de cours dispensées et mettre en avant les réels progrès et l’autonomie acquise par les participants au terme de la session.

Enfin, les représentants du Conseil Syndical Inter-Régional Nord-Pas de Calais/ Hainaut/ West-Vlaanderen/ South East England, Nadine Vanhove et Christophe Declercq, ont pu témoigner de leur participation notamment à  un des ateliers au cours duquel ils renseignent les candidats sur la fiscalité, la couverture sociale, le droit du travail, etc.

Second échange : Recruter au-delà  de la frontière franco-belge

Inge Peeraer, chargée de projet Emploi Sans Frontières pour le VDAB, a introduit les actions et événements menés à  destination du second public cible du projet : les entreprises. Pour cela, elle s’est entourée d’Olivier Duchateau de la Maison de l’Emploi Lys-Tourcoing, Jeremy Braem de NV Koraton SA, Brigitte Vandeleene et Dieter Coussée, respectivement représentants des organisations patronales UNIZO West-Vlaanderen et VOKA West-Vlaanderen et enfin de Celine Saelens de Forum Jobs. 

Messieurs Duchateau et Braem ont présenté leur implication dans le #SkillsEurometropolisTour et livré leurs impressions par rapport à  cette visite de 3 entreprises situées en Wallonie, Flandre et France. Une expérience enrichissante, une action positive et à  réitérer comme l’indiquera Monsieur Braem dont l’entreprise a accueilli le groupe de 20 candidats pour une visite et en a embauché deux dès le lendemain !

Les représentants des organisations patronales ont aussi pu faire part de leurs actions de sensibilisation et d’informations à  destination des entreprises flamandes : afterworks, séminaires, sollicitations pour les actions du projet, etc.

Enfin, Madame Saelens a pu partager son expérience quant aux job datings sectoriels organisés en lien avec l’action d’accompagnement. Elle a souligné la plus-value de pouvoir accueillir des candidats dont les profils préalablement étudiés rencontrent au mieux les attentes des recruteurs et répondent aux offres disponibles.

Dernier échange : vous outiller pour passer à  l’action

Au cours de cette dernière table ronde, Julie Vercauteren a présenté l’outil du projet : le portail web www.emploi-sans-frontieres.eu. Cet outil, fraîchement mis en ligne, contient des informations à  destination de tous les publics du projet : demandeurs d’emploi, travailleurs, étudiants en fin de cycle, entreprises et institutionnels. Il se présente sous la forme de questions-réponses et donne une information généraliste avant de renvoyer via des liens vers des personnes de contact, sites ou organisations spécifiques. Fruit d’une collaboration entre les partenaires, il renferme également d’autres outils pratiques tels que le guide de mobilité de la Maison de l’emploi du Valenciennois présenté par Lucinda Gaillet ou des informations pour se former en néerlandais comme l’a expliqué Chad Langford de l’Université de Lille 3.

Lors de cette présentation, l’accent a été mis sur le côté collaboratif du portail puisque toute personne désireuse de communiquer à  propos d’un événement transfrontalier peut le faire. Il lui suffit simplement d’envoyer les informations à  la coordination qui se chargera de les intégrer dans l’agenda. Chacun peut ensuite les partager via ses réseaux sociaux et les diffuser autour de lui.

Ce portail épingle en page d’accueil les actions et événements écoulés… ce qui peut aussi donner des idées à  de futurs partenaires pour mettre en place, ensemble, des actions transfrontalières.

Temps de clôture

Au terme de cette matinée dense en informations, le public a pu poser ses questions avant de poursuivre par la présentation de tous les partenaires. Enfin, Robert De Clercq, Directeur Provincial VDAB West-Vlaanderen et Muriel Meurisse, Directrice Régionale Le Forem – Wallonie picarde ont conclu cet événement « Mode d’emploi » en soulignant la richesse des échanges, la complémentarité des acteurs partenaires et l’importance du travailler ensemble en regard de la thématique transfrontalière.

Les 66 participants ont poursuivi les discussions et les rencontres autour d’un drink de clôture, et pourquoi pas échanger quant à  leur future participation à  une action transfrontalière du projet Emploi Sans Frontières ?

Reportage de Notélé (Télévision régionale de Wallonie picarde): cliquez ici (9’19)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *